A la découverte de Co-oking

22 décembre 2014

Co-oking est un espace de co-working qui sera lancé au printemps 2015, à Anderlecht. Son but : permettre à tous les entrepreneurs des métiers de bouche (pâtissiers, traiteurs, food trucks, chefs…) de louer un espace de travail de qualité l’espace de quelques heures, journées, semaines… Nous avons rencontré Elodie Bouscarat, une des quatre personnes porteuses du projet. Elle nous explique le concept en détail.

Co-oking était encore il y a peu à l’état de projet, mais il semble tout doucement se diriger vers sa concrétisation. « Nous allons démarrer les travaux dans l’atelier début 2015», nous explique Elodie Bouscarat, qui met ses talents de communicatrice au service du projet. « On espère pouvoir lancer le projet au printemps 2015, autant dire qu’en ce moment on est vraiment dans le rush » sourit-elle.

Un service complet

Concrètement, Co-oking est un atelier de 280 m² situé à Anderlecht. Lorsqu’il sera opérationnel, il comprendra une cuisine professionnelle répondant aux normes de l’AFSCA avec 4 postes de travail, des espaces de stockage, une zone de livraison et un espace dédié aux formations et dégustations. Cet espace, grâce à ces 4 postes de travail pourra être partagé à la location. « Ce qui permet de minimiser les investissements et les risques des entrepreneurs culinaires et aussi de faire des rencontres intéressantes dans le milieu », précise Elodie. Et ce, tout en disposant d’un matériel de qualité professionnelle pour travailler mieux, plus vite et sans soucis. « Notre objectif est de mettre à la disposition des professionnels, un service complet. Nous mettons notre cuisine à disposition, avec tout le matériel professionnel nécessaire. Dans le forfait que nous proposons, le parking est prévu, la réception de la livraison des matières premières et leur stockage aussi, ainsi que le nettoyage général de l’atelier et la maintenance des machines. Et nous proposerons aussi des conseils en développement d’entreprise et en communication», ajoute-t-elle.

Porter d’autres projets

Co-oking espère pouvoir participer au développement économique de Bruxelles en servant de pépinière pour des entreprises culinaires en pleine expansion. « Nous voulons donner la chance aux entrepreneurs bruxellois du monde culinaire de se développer et les aider à réaliser leurs projets », explique Elodie. Par ailleurs, Co-oking entend privilégier l’alimentation locale. « Si à terme, nous pouvons avoir des accords avec des commerces bruxellois pour leur proposer des produits issus de l’agriculture locale, qui ont été transformés à Bruxelles, donc en local aussi, ce serait vraiment génial », précise Elodie. L’idée étant de se muer en intermédiaire de qualité tant pour les commerces environnants que pour les professionnels désireux de faire connaître leurs talents.

Vous voulez soutenir le projet ?

Un projet tel que celui de Co-oking demande un gros investissement de temps et d’argent. Pour le concrétiser, Co-oking a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank. Il ne leur reste plus que quelques jours pour réunir les 8.000 € qui leur permettront d’acheter du matériel culinaire supplémentaire. « Cette campagne, c’est vraiment la cerise sur le gâteau pour nous. Si elle porte ses fruits, elle nous permettra de nous équiper en matériel de cuisine professionnelle : une batterie de casseroles, un batteur mélangeur professionnel, des chariots et des échelles en inox, etc. »

Cliquez ici pour leur donner un coup de pouce financier.

Mais Co-oking est aussi à la recherche d’un parrain/ambassadeur chef de cuisine pour les aider à porter ce projet et à le faire connaître un peu plus. Si vous voulez en savoir plus ou les contacter :

Share Button

Soumettre un commentaire