Le crowdfunding, porteur de (petits) projets

20 novembre 2014

Le crowdfunding, ou financement participatif permet à des petits producteurs/créateurs de faire un appel à des financements de particuliers pour réaliser un projet original. En contrepartie, ces derniers sont rétribués de manière alternative, grâce aux fruits des projets. Explication de ce système alternatif à l’investissement bancaire.

Le système de crowdfunding fait la une depuis quelques temps. Via des plateformes comme Kiss Kiss Bank Bank notamment, vous avez la possibilité de soutenir des projets et initiatives en tous genres. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment des petits producteurs ou des start-ups alimentaires en quête de fonds pour mener à bien le projet qui leur tient à cœur. C’est ce qui a attiré notre attention.

Diversifier la production de sa ferme

Nous vous avions très brièvement parlé de la Ferme Amorison lors de notre reportage à l’épicerie Au Bio Village située à Quevaucamps. Le projet de Marie, la fille aînée de la famille et fromagère, c’est d’étendre l’atelier de transformation de la ferme de ses parents pour produire une plus grande variété de fromages. Pour ce faire, elle a besoin d’un financement de 10.000 €. Mais au lieu de se tourner vers les banques, elle a choisi de se tourner vers vous. Via Kiss Kiss Bank Bank, elle dispose de 90 jours pour récolter les fonds nécessaires pour financer son projet. Si au bout de ce délai, le montant récolté n’est pas suffisant, elle perdra toutes les sommes récoltées, et chaque personne ayant « misé » sur elle récupèrera sa mise. Pour remercier ceux qui la soutiennent, Marie propose des contreparties à la hauteur du montant promis. Cela peut aller d’un fromage ou un panier des produits de la ferme à une visite guidée de la ferme. Ou même, pour les plus généreux : toutes les contreparties précédentes + une journée complète à la ferme avec participation à la fabrication d’un fromage et un repas à leur table. Si vous voulez faire découvrir tout cela à vos enfants, l’investissement en vaut peut-être la chandelle.

Offrir une alternative aux sodas

La boisson « Simone a soif ! » , petite start-up bruxelloise, fait appel, elle aussi, à la plateforme Kiss Kiss Bank Bank pour tenter d’aller au bout de son concept. Si elle récolte les 5000 € souhaité, elle pourra lancer la production de ses premières bouteilles de pomme-géranium. Mais ceci n’est qu’une étape parmi un long projet dont l’apothéose serait de pouvoir disposer d’un atelier de production à Bruxelles et proposer des nouveaux goûts. Offrez-leur 15 €, vous recevrez une bouteille de 75 cl de l’eau « Simone a soif ! » et une dégustation offerte sur un de leur stand lors d’un évènement. Offrez-en 20 de plus et vous aurez droit à 3 bouteilles + une dégustation, et ainsi de suite…

Pourquoi est-ce intéressant pour eux et pour vous ?

En faisant appel à ce système, les petits producteurs peuvent disposer d’un capital qu’ils ne doivent pas rembourser ensuite. Par la même occasion, ils ont l’occasion de mettre leur(s) produit(s) en vitrine et d’entrer directement en contact avec leur public cible : les consommateurs qui croient en leur produit, en leur projet. Du point de vue du consommateur, vous participez à la concrétisation d’un projet dont vous suivez les différentes étapes. Vous êtes directement en contact avec le producteur et pourrez ensuite goûter aux fruits de l’accomplissement du projet. C’est original et valorisant pour tous.

Engagez-vous !

Le concept vous plaît et vous avez envie de soutenir des initiatives de ce genre ? Rendez-vous sur www.kisskissbankbank.com ou cliquez ici pour soutenir le projet de la Ferme Amorison, ou ici pour le soutenir le projet « Simone a soif ! ».
Et si vous repérez des projets « ideal meal » n’hésitez pas à nous le signaler. Nous serons ravis de leur offrir une belle vitrine ici-même :)

Share Button

Soumettre un commentaire