On a goûté « Simone a soif ! »

6 novembre 2014

Simone a soif !, c’est une boisson imaginée par quatre entrepreneurs bruxellois souhaitant donner une alternative aux sodas et jus de fruits classiques. Réalisée à partir d’eau, de légumes ou fruits pressés et de plantes bien de chez nous, elle est disponible actuellement sous trois goûts originaux que nous avons eu la chance de tester. Le projet est lancé, mais a encore besoin d’un peu de soutien pour se concrétiser totalement.

Pour la Journée mondiale de l’alimentation, Edenred organisait un event interne au cours duquel nous avons pu goûter les boissons de « Simone a soif ! ». Cette petite start-up bruxelloise propose des boissons certifiées bio et disponibles actuellement sous les goûts pomme & géranium, concombre & menthe et framboise & Rhubarbe. « Elles sont composées d’environ 75% d’eau, de fruits pressés et d’hydrolats. Nous n’ajoutons pas de sucre dans les boissons, hormis pour la framboise-rhubarbe où nous ajoutons un peu de miel, mais ça reste naturel. Et dans un souci de respect de la sécurité du consommateur, les boissons sont pasteurisées », nous explique Agnès Bonfond, la fondatrice du projet.

Pourquoi Simone a soif ?

Nous avons posé la question à Agnès, qui nous a répondu tout simplement : « c’est une agricultrice corrézienne qui nous a inspiré ce projet avec toute l’énergie et la sagesse qu’elle dégage. Et puis, Simone c’est le prochain prénom à la mode, une sorte de pont entre le passé et le présent » sourit-elle. « Mais derrière ce nom et ce projet, il y a la volonté de proposer une boisson naturelle alternative aux sodas, jus de fruits et boissons sucrées ».

Comment se procurer les boissons ?

Les boissons de Simone a soif ! seront bientôt commercialisées de manière progressive. Si vous souhaitez goûter les boissons originales de Simone a soif !, vous pouvez actuellement en précommander via leur page Facebook, via www.simoneasoif.be ou encore par mail : hello@simoneasoif.be. L’objectif de cette start-up bruxelloise, c’est de pouvoir distribuer ses boissons via les circuits courts et la vente directe.

A la recherche d’un lieu de production

Pour concrétiser le projet, Simone a soif ! a besoin de lever des fonds. « A terme, nous souhaitons mettre en place un atelier de production sur Bruxelles pour démarrer une production régulière et travailler sur le long terme. C’est pourquoi nous avons entamé un projet participatif pour collecter des fonds et rendre cela possible », indique Agnès Bonfond.

Envie de soutenir le projet ?

Si vous souhaitez apporter votre soutien au projet de Simone a soif, vous pouvez le faire via la plateforme de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank.

Contact

Facebookwww.simoneasoif.behello@simoneasoif.be

Share Button

Soumettre un commentaire