Se chauffer en hiver avec ses Ticket EcoCheque®

9 janvier 2015

Cliquez ici pour trouver un vendeur qui accepte les éco-chèques

L’hiver est à nos portes. Vos besoins en énergie pour le chauffage sont à la hausse et le seront pour les prochains mois. Saviez-vous que les titres Ticket EcoCheque® peuvent soulager votre budget dédié au chauffage ? Grâce à eux, vous pouvez en effet acheter du bois de chauffage sous forme de bûches, de plaquettes, mais aussi de pellets. Les seules conditions ? Que le bois porte le label FSC ou PEFC et que le revendeur accepte les éco-chèques comme moyen de paiement. Petite explication sur ce bon plan hivernal, qui pourra peut-être aussi vous être utile en cas de blackout.

Les éco-chèques, avec les 250 € de pouvoir d’achat qu’ils représentent peuvent incontestablement soulager votre budget énergie. Ils vous favorisent l’accès aux différents bois de chauffage labellisés FSC ou PEFC et peuvent en outre vous permettre de réaliser des économies intrinsèques sur votre consommation d’énergie. Tout ça, en étant plus écologique, car le bois portant ces labels vous assure qu’il est issu de forêts gérées durablement. Bien sûr, se chauffer au bois demande un peu d’espace pour le stockage. Celui-ci varie selon les types de bois que vous utilisez. Il en existe trois dans le commerce.

Les bûches

Les bûches sont généralement vendues sous la forme de stères (=1m3 de volume extérieur de bois). D’après Bruxelles environnement, ce volume équivaut à environ 160 l de mazout. Et les bois présentant le meilleur pouvoir calorifique sont le charme, le chêne ou le hêtre. Les bûches doivent être disposées à l’extérieur du bâtiment dans un endroit bien sec.

Les plaquettes

Les plaquettes sont un dérivé du bois. Elles sont obtenues par déchiquetage des résidus d’exploitation forestière, de produits connexes de l’industrie du bois et de produits issus d’entretien des parcs. Elles sont commercialisées en mètre cube apparent (map). Selon Bruxelles environnement, 1m3 de bois plein donne 2,5 map de plaquettes. Et une tonne de plaquettes sèches représente l’équivalent de 300 l de mazout. Point de vue stockage, les plaquettes nécessitent un espace équivalent à une cave ou un garage, ce qui peut faire beaucoup à l’échelle d’une habitation.

Les pellets

Les pellets sont quant à eux des résidus de sciures de bois compressées. Ils se présentent sous la forme de petits granulés cylindriques d’une longueur de 1 à 3 centimètres sur un demi-centimètre de diamètre. Ce système de chauffage est de plus en plus répandu, soit sous forme de chaudière ou de chauffage d’appoint. L’avantage de ce système, c’est qu’il est totalement écologique. C’est un mode responsable de consommation du bois, car il est réalisé à partir de résidus. On ne coupe pas d’arbres pour la fabrication de pellets, on se sert juste des résidus du processus de transformation du bois. D’après les calculs exposés par Bruxelles environnement, l’utilisation de 1000 tonnes de pellets permettrait de remplacer environ 47 000 litres de mazout ou 400 000 mètres cube de gaz naturel. Les pellets sont conditionnés dans des sacs de 10, 15 ou 25 kg (idéal pour les poêles) ou en grand sac de toile d’1m3 de 600-700kg (idéal pour les chaudières).

Cliquez ici pour trouver un vendeur qui accepte les éco-chèques

Consultez les différentes publications de Bruxelles environnement


Share Button

Soumettre un commentaire